Nouvelles

COVID19: Fin de l’Etat d’urgence sanitaire en RD Congo

  • 22 juillet 2020

Un jeune marche dans la rue  en mars 2020,  à Kinshasa. Photo: Lwanga Kakule 
 
Dans un message télévisé, le président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, a officialis, mardi soir, la levée de l’état d'urgence sanitaire proclamé le 24 mars 2020 pour faire face à l'épidémie de Covid19. La reprise des activités est programmée en trois étapes. A partir de ce 22 juillet reprennent les activités commerciales, c’est-à-dire, l’ouverture des magasins, banques, restaurants, cafés, bars et entreprises, ainsi que la reprise des rassemblements, réunions et célébrations et du transport en commun. L’ouverture des écoles et des universités est fixée à partir du 3 août.

Feliz Tshisekedi a fixé à partir du 15 août la réouverture des églises et lieux des cultes, la reprise des mouvements migratoires interprovinciaux, l'ouverture des ports, aéroports et frontières. C'est à cette même date qu'aura lieu la réouverture des discothèques, des stades et des salles de spectacles.

Le président congolais a, néanmoins, souligné que la fin de l'état d'urgence ne veut pas dire la fin de l'épidémie de la Covid19 en RD Congo. Il a ainsi rappelé l'importance du respect des gestes barrières: le port obligatoire du masque dans les lieux publics, le lavage régulier des mains et le prélèvement de la température. Il a laissé aux autorités provinciales la liberté de prendre d’autres mesures pour protéger les populations de leurs juridictions réceptives. A Kinshasa, par exemple, le gouverneur a décidé que les mesures liées à la célébration des funérailles restent en vigueur: les corps seront directement acheminés au cimetière, sans passer par les salles d’exposition, comme cela était organisé avant la déclaration de l’Etat d’Urgence.
 
Il sied de signaler que depuis la déclaration de la pandémie du coronavirus en RD Congo, le 10 mars, il a été enregistré 8.534 cas dont 196 décès et 4.528 guérisons. L'immense majorité des cas sont concentrés dans la capitale, Kinshasa (7.254 cas). Avec ces chiffres, la RD Congo occupe la neuvième place en termes de nombre de cas confirmés, et la douzième, en termes de nombre de décès, déjouant ainsi toutes les prévisions catastrophiques annoncées pour ce pays au début de l'épidémie.


Une agente de la santé prélève la température à une dame à Butembo, RD Congo en décembre 2018, dans le cadre de la riposte contre l’Ebola. Photo: Lwanga Kakule

Il est à noter que la levée de l’Etat d’urgence est annoncée alors que l’épidémie d'Ebola a franchi la barre de 60 cas depuis sa réapparition le 1er juin 2020 –la 11ème dans l’histoire du pays- dans la province de l’Equateur et qui a déjà occasionné la mort de 24 personnes, selon l’Equipe de Riposte contre cette épidémie.

Aimé Mbala

 

Partagez cet article