Nouvelles

Europe / ITALIE - Témoignages de comboniens, « en communion avec toute l’Eglise pour annoncer, témoigner et vivre l’Evangile »

  • 29 février 2020

« Nous avons pris acte que, dans le cadre du changement que nous vivons actuellement, la mission est appelée à assumer un nouveau paradigme pour continuer son mandat propre au sien d’une réalité qui présente de fortes discontinuité avec le passé. Un aspect important de ce nouveau paradigme est représenté par l’approche qui peut être qualifié de « ministériel » - en utilisant un terme ayant une acception ecclésiale ». C’est ce qu’affirme à l’Agence Fides le Frère Alberto Parise, missionnaire combonien. La contribution des frères comboniens – consacrés à la mission mais non prêtres – dans l’histoire de l’Institut s’est modifiée avec l’évolution de la mission au cours de ce dernier siècle et demi. Au temps de Saint Daniel Comboni, les frères étaient aussi nombreux que les prêtres et jouaient un rôle de pionniers dans la fondation des stations missionnaires. Ils étaient appelés « artisans de la mission ». Aujourd’hui, leur action est appréciée au sein des « équipes ministérielles » composées de différents missionnaires avec des compétences spécifiques et des dons personnels qui collaborent dans la fraternité, à l’œuvre pastorale et sociale. Celles-ci, indiquent Frère Parise, constituent d’authentiques « fraternités de disciples missionnaires » insérées dans les Eglises locales, qui coopèrent avec la société civile en vue d’une transformation sociale s’inspirant des valeurs du Royaume. En ce sens, en parlant du chemin de régénération débuté par la Famille combonienne avec son dernier Chapitre général de 2015, le Frère Parise affirme : « Le magistère du Pape François insiste sur la vision d’une Eglise ministérielle, à savoir fraternelle, synodale, collaborative et qui témoigne la joie de l’Evangile au travers d l’annonce, du style de vie et du service » explique le religieux.
 
Agence Fides

 

 

Partagez cet article